La compagnie

CDCH_Detail_têtes.png
CDCH_Question.png

La compagnie des choses humaines

La compagnie des choses humaines est née de la rencontre de Ruthy Scetbon et Mitch Riley, au carrefour entre deux mondes : celui de la musique contemporaine et de l’opéra, et celui du théâtre et du clown. Tous les deux se rencontrent à l’école Jacques Lecoq, où ils trouvent la connexion entre ces univers et ces pratiques : le corps.

En 2019, ils créent ensemble un premier spectacle, Perte. Il s’agit d’un solo de clown interprété par Ruthy et mis en scène par Mitch.

En 2021, la compagnie débute un partenariat avec Le Quatuor Béla pour créer L'Homme est une fleur, une adaptation théâtrale de plusieurs œuvres du compositeur György Kurtág.

La compagnie souhaite puiser dans les différents champs d’exploration et d’expression qui ont fait partie du parcours de ses membres jusqu’à aujourd’hui - l'art théâtral, le corps en mouvement, le clown, la musique et la transmission. Leurs créations sont à la recherche de l’essentiel : comment communiquer, faire rêver, avant tout avec la présence des comédiens, leurs jeux et leurs corps ?

Artistes

CDCH_Echange.png
73395468_545691762643411_5099774155008507904_n.jpg

Mitch Riley travaille dans les arts du spectacle en tant que chanteur, comédien, metteur en scène et professeur. Créateur éclectique, il exerce dans l'opéra et le théâtre, la marionnette et le clown. 

Son intérêt pour la voix, le théâtre musical et la création de nouvelles œuvres l'a conduit à présenter les premières d’une quinzaine d’œuvres pour la scène, ainsi que des représentations d’œuvres préexistantes de Pascal Dusapin (O Mensch!, Passion), György Kurtág (...pas à pas - nulle part...), et Peter Maxwell-Davies (The Lighthouse). Il travaille en France, en Australie, et au Royaume Uni, avec différentes compagnies, telles que le Sydney Chamber Opera, La Grande Fugue, l‘Ensemble Offrandes, l’Opera Australia, le Manchester Collective, et La compagnie des choses humaines.

En tant que metteur en scène, Mitch a travaillé sur différentes créations, et notamment sur le spectacle Perte, qui a été présenté à La Scala Paris en 2020/2021.

Il mène régulièrement des ateliers de théâtre pour adultes et pour enfants.

Il a un diplôme universitaire en musique du Conservatoire de Sydney (chant lyrique). Il a aussi étudié le théâtre à l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq ; le clown avec Hervé Langlois et Vincent Rouche ; et la marionnette avec Nancy Rusek et Eric de Sarria (la Compagnie Philippe Genty), Jean-Louis Heckel et Einat Landais (La Nef) et Camille Trouvé (Les Anges au Plafond).

Photos Ruthy - par Thierry Decrozant (24).jpg

Passionnée par le clown, qu’elle découvre il y a dix ans auprès d’Aude Crétien, Ruthy Scetbon se plonge dans ce monde et découvre la pratique du clown auprès d’Alan Fairbairn, Charlotte Saliou, Hervé Langlois, et Alessandro Fantechi. Parallèlement à cette découverte scénique, elle passe quelques années sur les bancs de la Sorbonne Nouvelle – durant lesquelles elle base sa recherche sur le Teatro delle Albe, et leur rapport étroit avec la polis : la ville, les citoyens. Elle aborde leur travail interethnique autour de la commedia dell’arte, ainsi que les actions menées auprès des jeunes : la non-scuola.

Ruthy revient à la scène et à la création, et entre à l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, lors de laquelle, elle redécouvre, entre autres, son approche au clown, et notamment avec Jos Houben. Depuis, Ruthy a collaboré avec différents artistes et participé à la création de plusieurs projets, notamment au Festival des Mises en Capsules, au Festival Minimal Act au Centre George Pompidou, au Festival des Murs à Pêches, à La Nef Manufacture d’Utopie, Festival Passeurs d’Humanité, et au Générateur. Elle est la co-auteure et l’interprète de Perte, un solo de clown mis en scène par Mitch Riley (La Scala Paris 2020-21, Centre Paris Anim' Les Halles 2020, La Nef - Manufacture d'Utopies 2019).

En 2020, Ruthy entre en création de Villes Mortes de Sarah Berthiaume, mis en scène par Noémie Richard (la cie 512), et de plusieurs projets avec La compagnie des choses humaines. Elle enseigne le théâtre, le clown, le mime, et la marionnette en milieu scolaire.